Eloge des églises de Metz par Sigebert de Gembloux

Sigebert de Gembloux (1026-1112) fut écolâtre de l'abbaye Saint-Vincent pendant plus de vingt ans. Les Editions des Paraiges ont eu la bonne idée de rééditer son Eloge de la ville de Metz. Petit extrait consacré aux églises : "Voyez les églises : ne dirait-on pas les palais du paradis ? Je me rends au temple principal, à [...]

Publicités

L’enseignement dans les abbayes messines au Moyen Âge

"Les IXe, Xe et XIe siècles portèrent à son apogée la grandeur épiscopale et Metz connut un intense épanouissement religieux, culturel et économique. La cité débordait de son enceinte gallo-romaine. Les quartiers ou faubourgs de Porte-Moselle, Outre-Moselle et Porsaillis poursuivaient leur développement. Fuyant l'enceinte de la cité, le faubourg des basiliques s'étendait au sud : [...]

L’arrivée des reliques de saint Vincent à Metz au Xe siècle

Ce samedi 22 janvier va être la fête de saint Vincent de Saragosse, qui sera célébré dans quelques villages viticoles de notre région, et qui a donné son nom à notre abbaye, puis basilique, messine... Les extraits de texte qui vont suivre proviennent du site PERSEE du ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de [...]

Sur l’abbaye Saint-Vincent au XIe siècle

Suite à notre article précédent, et pour comprendre l'influence de l'abbaye Saint-Vincent et de son écolâtre Sigebert de Gembloux au XIe siècle, voici un extrait de " Metz" de Marcel Grosdidier de Matons (collection "Les villes d'art célèbres", Librairie Renouard, H. Laurens Editeur, 1957). "Plus heureuse [que l'abbaye Sainte-Marie complètement disparue], Saint-Vincent fondée en 968 par [...]

« Acta Sanctae Luciae » par Sigebert de Gembloux

Le rayonnement de l'abbaye Saint-Vincent de Metz semble encore très important dans l'Allemagne d'aujourd'hui. Ainsi de cet ouvrage paru en 2008 aux éditions Winter de l'Université de Heidelberg (Universitätsverlag Winter, Heidelberg) : la présentation et la traduction par Tino Licht de "Acta Sanctae Luciae" que Sigebert de Gembloux a écrit à l'abbaye Saint-Vincent entre 1048 et 1056. [...]