Le grand miracle

Pour les anglophones, un merveilleux film d’animation mexicain sur ce que peut apporter la Sainte Messe à notre monde moderne… Mais combien de prêtres du diocèse de Metz y croient-ils encore ? Combien d’entre eux sont-ils soucieux du salut des âmes de leurs paroissiens ?

 

Bande-annonce de la version française :

 

La déchristianisation de notre pays n’est pas une fatalité. L’Église conciliaire sera très fortement secouée lors cette année 2019 ; que cela soit l’occasion pour les catholiques sincères de comprendre l’impasse dans laquelle le concile Vatican II a mené la religion qui a construit notre pays et y a laissé tant de merveilleux témoignages.

Bonne et sainte année 2019 !

Publicités

Notre Dame de Metz, place Saint-Jacques

« Une autre Vierge, qui a vu les envahisseurs de 1940, semble depuis lors avoir pris la première place dans la dévotion messine : érigée en 1924, sur une haute colonne, en place publique de Metz, elle fut le réconfort de ceux qui restèrent dans la ville sous l’occupation allemande, tandis que les 200.000 Lorrains, exilés un peu partout, l’évoquaient comme une assurance de sauvegarde et de prochain retour. Cette noble statue de Jacques Martin a en outre le mérite de suggérer avec grâce et profondeur l’union du Médiateur et de la Médiatrice : le geste de protection, que l’Enfant fait de la main gauche, est guidé par le bras de la Mère. »

M. Vloberg, La Vierge et l’Enfant dans l’art français, Arthaud

NDMetz_0001

NDMetz
Source : « Metz en guerre 1939-1945 », ASCOMEMO, Editions Alan Sutton
P1000611
Assomption 2014

Le nouveau site Internet du diocèse de Metz

Le diocèse de Metz a changé récemment la présentation de son site Internet.

P1090429

On y voit un beau ciel bleu en fond, mais un internaute étranger ne parlant pas français et arrivant sur ce site par hasard devinerait-il que c’est celui d’un diocèse de la « fille aînée de l’Eglise, éducatrice des peuples » ? Au moins l’ancien site présentait-il des photos d’églises en entête ; là, une minuscule petite croix dans un coin du logo du diocèse, dont la barre horizontale est d’ailleurs plus grande que la barre verticale, une ampoule, un agenda, une affiche des JMJ qui fera illusion tant qu’elle sera d’actualité, mais après ?

Ce n’est pas tant la forme du site du diocèse qui avait besoin d’être changée que le fond : c’est toujours un site fait par des bureaucrates pour des bureaucrates, avec des conseils, des commissions, des projets entre amis, des abréviations dans tous les sens, de l’autosatisfaction…

Mais le croyant, l’assoiffé d’absolu pourront toujours y chercher de quoi nourrir sa foi et son espérance en cette période de fous, ils n’y trouveront rien ! Même le communiqué de M. Raffin de fin avril appelant les catholiques à la résistance après le vote de la loi Taubira ne s’y trouve pas. Et ne parlons pas des ridicules « FAQs Actes des Apôtres« , comme « La méthode de lecture n’incite-t-elle pas au subjectivisme ? »… Saint Pierre réveille-toi, ils sont devenus fous !

Mais comment des hommes qui prétendent avoir mis leur vie dans les pas du Christ peuvent-ils être aussi timorés, aussi désespérants, aussi inexistants même dans l’annonce de la Bonne Nouvelle ? Ont-ils oublié qu’ils sont les dépositaires d’un héritage spirituel fabuleux, et qu’ils devraient être enthousiastes à le transmettre à leur tour ? N’y a-t-il pas péché à n’avoir que ce néant à proposer, sachant que l’étymologie de ce mot est « manquer sa cible » ? N’est-ce pas enterrer ses talents à dix pieds sous terre, ou ces hommes ont-ils à ce point perdu la foi qu’ils s’ingénient à n’en rien transmettre ?

Comment s’étonner ensuite que les prêtres de M. Raffin ne sachent plus comment remplir une basilique millénaire, pourtant située au cœur d’un quartier si riche en humanité ? Ou alors la beauté de cette basilique, la foi et la force des hommes qui l’ont construite, alors qu’ils n’avaient pas un millième du confort et des outils dont nous disposons aujourd’hui, les renvoient-elles à leur propre petitesse ?

RL250812_titre

Heureusement que la toile fourmille de sites et d’exemples où la Foi, l’Espérance et la Résistance chrétienne ne sont pas de vagues concepts enfouis sous un fatras technocratique !

Grâce soit rendue à tous ceux qui s’engagent aujourd’hui spirituellement, intellectuellement et physiquement pour défendre la Vérité et faire renaître la Foi catholique dans notre pays !