La nature et le divin pour František Bílek

František Bílek (1872 – 1941) est un sculpteur et architecte tchèque du symbolisme et du Sezessionsstil.1ee895fee2d945b92457687de3757528

« [Pour lui] la création architecturale doit suggérer des sentiments et des élans de l’âme ; l’architecture doit copier « la nature dans une langue compréhensible par nos frères ». Cette mission sacrée repose sur la conviction que « l’art est le manuscrit grâce auquel nous réécrivons la nature ». Ce « naturalisme » fondamental est la métaphore d’une réconciliation entre le monde humain et le monde divin, où la nature serait le lieu de l’interférence de ces deux sphères, mieux encore, le lieu de leur intime fusion. Il regrette que ce lien sacré se soit rompu : « Nous n’avons pas choisi la vie de la nature, nous n’avons pas donné un écho favorable à l’appel aimable de la vie par le truchement de la nature ; au contraire, méprisant l’image de Dieu si nettement représentée dans la nature, nous avons répondu par un défi encore plus audacieux que la tour de Babel, nous avons jeté à la face de la Bonté Suprême la lie du goût humain. »

Extrait de « maisons d’artistes », de Gérard-Georges Lemaire, Editions du Chêne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s