La Vierge de Saint-Gengoulf

Les vieux livres permettent quelquefois de découvrir certains trésors disparus et oubliés de nos villes… comme par exemple la Vierge de Saint-Gengoulf, datant du XIIe siècle…

« D’une cour de maison, au no. 28 de la rue Saint-Gengoulf, à Metz, a disparu récemment une statue, venue échouer là, après avoir été l’objet d’un culte en l’église du même nom. Quoique debout, c’est une vierge romane, sans conteste : figure ronde et empâtée, lèvres épaisses, yeux saillants, exorbités ; les tresses nattées, qui retombent sur la poitrine, la cordelière à noeuds qui ceinture la taille et dont les deux bouts descendent très bas par devant, rappellent les mêmes détails de mode chez les reines de Chartres. »

vierge_stgengoulf

Maurice Vloberg, La Vierge et l’Enfant dans l’art français, Arthaud, 1954

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s