Mots-clefs

, ,

IMG_1323

« Dans l’imagerie romane, les singes tiennent souvent un rôle identique à celui réservé au fou ou au bouffon des cours royales. Ces animaux contrefont les gestes des personnages reconnus par les hommes, rois, puissants et sages. C’est la raison pour laquelle les singes se coiffent de la mitre tout comme le font les ânes dans quelques chapiteaux. (…)

Symboliquement, le singe incite l’homme à la simplicité en lui montrant combien sont ridicules les marques de son éphémère importance. »

Robert-Jacques Thibaud, Dictionnaire de l’art roman, Dervy Poche

IMG_1314

Publicités