Mots-clefs

, , ,

S’il est connu que la façade de la basilique Saint-Vincent est copiée de celle de l’église Saint-Gervais à Paris, on sait moins qu’elle a à son tour inspiré la façade d’une église de la campagne messine.

« Féy devait aussi [à la famille Picquemal] la construction de l’église paroissiale [Saint-Pierre], dont la façade rappelait celle de la basilique Saint-Vincent de Metz, paroisse messine de la famille Hollandre-Picquemal.

En effet, comme à Saint-Vincent, les trois ordres grecs superposés ornaient la façade.

C’est cette famille qui fit élever en mémoire de leur fille Constance, morte en 1842, l’orphelinat Sainte-Constance, réuni actuellement au lycée Fabert ainsi que la Fontaine Constance transportée de la place des Maréchaux au bas de la rue des Jardins qu’elle agrémente toujours de ses eaux chantantes. »

Extrait de « Les croix du pays messin », Albert Haeffeli

Construite en 1859, l’église Saint-Pierre de Féy a été détruite en 1944.

Publicités