Mots-clefs

, ,

Les échafaudages qui cachaient depuis plusieurs mois une partie du chevet de la basilique Saint-Vincent se sont déplacés de quelques mètres, révélant ainsi depuis la rue Goussaud des gargouilles d’une étonnante modernité, de drôles de petits personnages et une pierre de Jaumont plus chaleureuse que jamais.

Avant :

Maintenant :

Un très grand bravo aux artisans de ce rajeunissement !

Publicités