La Création, vue par saint Augustin

« Ainsi l’ouvrier donne une nouvelle forme à une matière qui était déjà, et qui était capable de le recevoir, comme le potier à la terre, le sculpteur au marbre, le menuisier au bois, l’orfèvre à l’or, les autres artisans de même, chacun sur les matières sur lesquelles ils travaillent. Mais, Seigneur, d’où ces matières auraient-elles tiré leur être, si vous ne les aviez point faites ? C’est vous qui avez formé le corps de l’ouvrier ; qui avez créé l’âme, laquelle remue comme il lui plaît les membres de ce corps ; qui êtes l’auteur de la matière sur laquelle il travaille, de l’esprit qui le rend capable de travailler avec art, et de considérer dans lui-même ce qu’il exécute au-dehors, et de tous ses sens corporels, par le moyen desquels ce qu’il fait passe de son imagination à son ouvrage, et qui lui rapportent ce qu’il a fait, afin qu’il consulte la vérité qui préside dans son âme, pour savoir s’il est bien fait. Toutes ces choses, Seigneur, vous louent, comme étant le créateur de toutes choses. »

Saint Augustin, « La Création du monde et le Temps », Folio 2€

Publicités