Mots-clefs

Revenons sur l’architecture de la basilique Saint-Vincent avec cet extrait de « La Lorraine gothique » de Marie-Claire Burnand, publication de l’Université de Nancy II, 1980.

Mais auparavant, le plan de la basilique (extrait du livre de Marie-Antoinette Kuhn-Mutter, « Saint-Vincent, au rythme du temps », éditions Serpernoise, 2005) et les termes architecturaux ajoutés en rouge, vous permettront de comprendre un peu mieux le vocabulaire dont il est question.

« L’église de [la] grande abbaye bénédictine [Saint-Vincent] était encore au début du XIIIe siècle celle qui avait été construite par l’abbé Thierry et consacrée en 1030. Son chantier s’ouvrit en 1248, à une époque où la nef de la cathédrale de Metz était en construction ; ce n’est pourtant pas dans ce chantier voisin que Saint-Vincent trouvera son modèle. Les travaux progressèrent très rapidement grâce à la richesse de l’abbaye ; commencée en 1248 sous l’abbé Warin, ils étaient déjà bien avancés en 1251. On pense que l’architecture en était achevée à la fin du siècle, quoique la consécration n’ait eu lieu qu’en 1376. On trouve ici une influence très nette de la cathédrale de Toul, avec cependant un plan différent, encore de tradition romane, et la marque du gothique rayonnant. Le plan s’inspire de celui de la cathédrale de Toul en ce que l’abside à sept pans n’est pas entourée d’un déambulatoire, mais sur l’extrêmité des bras du transept s’ouvrent deux absidioles orientées, décalées d’une travée par rapport à l’abside principale. Elles communiquent donc avec la partie saillante du transept, mais ne sont pas dans la prolongation des bas-côtés, ce qui n’est pas très logique. Nous retrouvons ici une tradition locale ; ce plan fut celui de la cathédrale ottonienne de Metz, consacrée en 1040 (fouilles de 1881, 1914-15). Il fut repris dans des églises du XIIe siècle, à Vomécourt-sur-Madon, Champ-le-Duc, Relanges… »

Et pour avoir une idée de ce à quoi ressemblait la cathédrale ottonienne de Metz, rien de tel que le formidable blog Pourquoi ?, qui y a déjà consacré au moins deux articles ici et . Un grand bravo à Yves pour ce travail exceptionnel !

Publicités