Les monuments de Metz en 1920 sur le site de l’université de Toronto

Cela fait partie des bonnes surprises d’Internet : le compte-rendu de la session tenue en 1920 à Metz, Strasbourg et Colmar par la Société française d’archéologie se trouve en ligne sur le site de l’université de Toronto en format numérisé. Il y a été téléchargé 1.126 fois !

L’histoire de tous les monuments de Metz y est bien détaillée, et l’on y retrouve bien sûr notre Saint-Vincent (encore qualifiée d’église, puisque cet ouvrage est paru avant son élévation au rang de basilique en 1933) de la page 56 à la page 61.

En voici un tout petit extrait qui servira de préambule aux prochains articles de ce blog :

« Saint-Vincent n’a conservé aucune pièce de son ancien mobilier, excepté la jolie tribune d’orgue en pierre sculptée de style Louis XV, au revers de la façade. L’orgue a été installé en 1900. Les vitraux actuels sont tous modernes. Ceux du moyen âge furent détruits successivement par des ouragans ou des incendies. En 1872, la chapelle Sainte-Lucie, lieu de pèlerinage très fréquenté, a été revêtue de peintures dues à l’artiste messin Hussenot. On y conserve, dans une effigie en cire, les reliques de la sainte, rapportées d’Italie au Xe siècle par l’évêque Thierry Ier« .

Les reliques de Lucie ne sont plus dans la basilique aujourd’hui, mais nous reparlerons d’elle dans les jours qui vont venir puisqu’elle est fêtée le 13 décembre.

Publicités